BORDEAUX BASHING : STOP ! ACTE I


(Je n'ai pas été très présent sur le blog pour cause de futur déménagement de ma cave ! Ceux qui me connaissent "en direct" savent que je ne déménage pas loin ! Je posterai des photos du nouveau local dans 1 mois quand les travaux seront finis !)

 

Aujourd'hui, je voudrais vous parler de Bordeaux, ou plutôt répondre à mes clients qui viennent me voir et me demandent de ne surtout pas leur donner du Bordeaux !!

Quoi de mieux documenté que cet article paru dans La Revue du Vin de France, Hors Série de novembre 2015 ?

"RAS-LE-BOL. Il y en a assez d'entendre toujours la même rengaine sur Bordeaux et ses vins soi-disant standardisés ou trop chers, voire pire, qui ne seraient pas des vins pour amateurs. Ce refrain tourne en boucle. Comme si Bordeaux était le vin de papa et n'avait plus lieu d'être. Faire place aux jeunes et aux nouveaux vins venus d'appellations encore méconnues. Comme si cette incroyable diversité ne pouvait pas cohabiter !!

Certes, les Bordelais ont tendu le bâton : spéculation autour des crus classés, course au gigantisme avec des chais bling-bling, "Parkérisation" des cuvées, médiatisation sur l'usage intensif des pesticides à proximité des écoles...! (Bon, vous l'aurez compris, on parle ici des "mauvais", pas de ceux qui sont en mode "nature" !!)

Pourtant, jamais ce vignoble n'avait élaboré d'aussi beaux vins.

Les bordeaux sont trop chers ? (les 1ers prix commencent à moins de 10.00 € !)

Les vignerons ne font pas d'efforts pour une viticulture plus propre ? La Gironde est le 2ème département en vignes certifiées AB, devant l'Hérault et derrière le Vaucluse.

Pourtant, standardisés, anti-bio, élitistes, spéculatifs, les vins de Bordeaux restent largement critiqués. Ils disparaissent des cartes des restaurants branchés et des étals de cavistes à la mode. Qu'y a-t-il de vrai dans ces accusations ? Pourquoi certaines critiques sont-elles à ce point exagérées ?"

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0